Arrêt des paris de skin sur CSGO Lounge

CSGO Lounge a annoncé la semaine dernière via Facebook qu'il mettait un terme aux activités de pari en ligne sur son site, ce qui implique l'arrêt des paris de skin.

Ceci survient un mois après que Valve, le concepteur de jeux d'eSports, ait pris des mesures contre des sites de paris de skin. Le communiqué de CSGO Lounge indique :

« Nous annonçons aujourd'hui l'arrêt avec effet immédiat des activités de paris d'items en ligne sur notre site. Il ne sera donc plus possible d'effectuer des dépôts de skin et d'items virtuels dans le but de placer une mise. Nous mettons actuellement tout en œuvre pour trouver une solution par rapport au retrait des items, et nous vous prions de rester à l'écoute pour avoir des nouvelles à ce sujet ».

Maintenant que CSGO Lounge et son site affilié Dota2Lounge ont cessé leurs activités de paris de skin, ils deviennent juste des plateformes d'eSports et d'information, mais ils espèrent bientôt ajouter de nouvelles fonctionnalités. Nous savons déjà que CSGO Lounge a fait la demande d'une licence de pari, et il ne nous reste plus qu'à attendre pour voir l'aboutissement de tout cela.

CSGO Lounge faisait partie des 23 plus populaires sites de paris de skin sur Counter-Strike: Global Offensive ayant reçu une ordonnance de cessation et d'abstention de la part de Valve, en raison du scandale dans lequel sont impliqués les stars d'eSports sur Youtube Trevor « Tmartn » Martin et Tom « ProSyndicate » Cassell.

Valve fait également face à deux différentes poursuites judiciaires pour ses prétendus liens avec les établissements de paris de skin. Le concepteur a nié avoir profité d'une quelconque manière des gains issus des paris de skin, et pour prouver son honnêteté, il a envoyé une mise en demeure aux sites de paris de skin, leur ordonnant de ne plus utiliser ses comptes Steam à des fins commerciales.

Dans un communiqué datant du 13 juillet, Erik Johnson de la compagnie Valve, affirma : « Nous allons envoyer des mises en garde à ces sites, leur demandant de cesser toute opération via Steam, et nous porterons même plainte si nécessaire. Les utilisateurs devraient sans doute tenir compte de cette information au moment de gérer leurs inventaires d'items et d'effectuer des transactions commerciales.

CSGO a probablement enregistré plus de 90 millions de paris de skin rien qu'au cours de cette année. La firme a effectué une vaine tentative pour poursuivre ses opérations, avant de finalement y mettre un terme.

CSGO Lounge et Virtus.pro détenus par la même compagnie

Il a aussi été découvert que c'est la même compagnie qui détient à la fois CSGO Lounge et l'équipe d'eSports Virtus.pro, ce qui a aggravé la situation. Si vous n'êtes pas un habitué du domaine des eSports, veuillez consulter notre guide de paris sur les eSports.

Esportsobserver.com a révélé qu'après analyse des fichiers du registre de la société, il a été découvert que la compagnie mère de CSGO Lounge détient également Virtus.pro, l'une des meilleures équipes de Counter-Strike.

Le scandale impliquant des Youtubers très connus a permis de découvrir que ces derniers, qui filmaient régulièrement les gros gains qu'ils avaient obtenus sur le site de pari de skins CSGO Lounge, étaient en fait les détenteurs de la compagnie qui exploite la plateforme. Cette révélation montre qu'un sérieux problème d'éthique se pose lorsqu'une compagnie détient non seulement la plateforme de pari, mais aussi l'équipe qui participe à certains des matchs sur lesquels les abonnés placent des mises.

La compagnie mère en question est appelée ESForce Holdings (ex Virtus.pro Group), et les différentes documentations montrent qu'elle détient 90% de CSGO Lounge, ainsi que l'équipe d'eSPorts Virtus.pro. ESForce Holdings possède également les droits médiatiques sur l'équipe ukrainienne d'eSports Na' VI, ainsi que sur plus de 180 différentes plateformes d'eSports, un organisateur de tournois, et plusieurs studios d'eSports.

Dans un article intitulé « Unnecessary Risks » posté sur le site web de Counter-Strike, les règles interdisent clairement le type de lien d'affaires que ESForce Holdings a avec CSGO Lounge et Virtus.pro. Le site indique :

« Les joueurs professionnels, les équipes, et tous ceux qui sont impliqués dans l'organisation de compétitions CS:GO ne doivent en aucun cas parier sur des matchs de CS:GO, s'associer avec des gros parieurs ou livrer à des tiers des informations qui pourraient influencer la façon dont ils parient sur CS:GO.

L'article précise également que Valve « supposera toujours » que toute équipe contrevenant à ces règles a eu « accès aux informations privées de CSGO », et que cela a pu lui donner des « avantages injustes » au moment de placer des mises sur des jeux ou des matchs. Nous ne savons pas encore quelles mesures seront prises par Valve.

Arrêt des paris de skin sur CSGO Lounge

CSGO Lounge a annoncé la semaine dernière via Facebook qu'il mettait un terme aux activités de pari en ligne sur son site, ce qui implique l'arrêt des paris de skin.

Ceci survient un mois après que Valve, le concepteur de jeux d'eSports, ait pris des mesures contre des sites de paris de skin. Le communiqué de CSGO Lounge indique :

« Nous annonçons aujourd'hui l'arrêt avec effet immédiat des activités de paris d'items en ligne sur notre site. Il ne sera donc plus possible d'effectuer des dépôts de skin et d'items virtuels dans le but de placer une mise. Nous mettons actuellement tout en œuvre pour trouver une solution par rapport au retrait des items, et nous vous prions de rester à l'écoute pour avoir des nouvelles à ce sujet ».

Maintenant que CSGO Lounge et son site affilié Dota2Lounge ont cessé leurs activités de paris de skin, ils deviennent juste des plateformes d'eSports et d'information, mais ils espèrent bientôt ajouter de nouvelles fonctionnalités. Nous savons déjà que CSGO Lounge a fait la demande d'une licence de pari, et il ne nous reste plus qu'à attendre pour voir l'aboutissement de tout cela.

CSGO Lounge faisait partie des 23 plus populaires sites de paris de skin sur Counter-Strike: Global Offensive ayant reçu une ordonnance de cessation et d'abstention de la part de Valve, en raison du scandale dans lequel sont impliqués les stars d'eSports sur Youtube Trevor « Tmartn » Martin et Tom « ProSyndicate » Cassell.

Valve fait également face à deux différentes poursuites judiciaires pour ses prétendus liens avec les établissements de paris de skin. Le concepteur a nié avoir profité d'une quelconque manière des gains issus des paris de skin, et pour prouver son honnêteté, il a envoyé une mise en demeure aux sites de paris de skin, leur ordonnant de ne plus utiliser ses comptes Steam à des fins commerciales.

Dans un communiqué datant du 13 juillet, Erik Johnson de la compagnie Valve, affirma : « Nous allons envoyer des mises en garde à ces sites, leur demandant de cesser toute opération via Steam, et nous porterons même plainte si nécessaire. Les utilisateurs devraient sans doute tenir compte de cette information au moment de gérer leurs inventaires d'items et d'effectuer des transactions commerciales.

CSGO a probablement enregistré plus de 90 millions de paris de skin rien qu'au cours de cette année. La firme a effectué une vaine tentative pour poursuivre ses opérations, avant de finalement y mettre un terme.

CSGO Lounge et Virtus.pro détenus par la même compagnie

Il a aussi été découvert que c'est la même compagnie qui détient à la fois CSGO Lounge et l'équipe d'eSports Virtus.pro, ce qui a aggravé la situation. Si vous n'êtes pas un habitué du domaine des eSports, veuillez consulter notre guide de paris sur les eSports.

Esportsobserver.com a révélé qu'après analyse des fichiers du registre de la société, il a été découvert que la compagnie mère de CSGO Lounge détient également Virtus.pro, l'une des meilleures équipes de Counter-Strike.

Le scandale impliquant des Youtubers très connus a permis de découvrir que ces derniers, qui filmaient régulièrement les gros gains qu'ils avaient obtenus sur le site de pari de skins CSGO Lounge, étaient en fait les détenteurs de la compagnie qui exploite la plateforme. Cette révélation montre qu'un sérieux problème d'éthique se pose lorsqu'une compagnie détient non seulement la plateforme de pari, mais aussi l'équipe qui participe à certains des matchs sur lesquels les abonnés placent des mises.

La compagnie mère en question est appelée ESForce Holdings (ex Virtus.pro Group), et les différentes documentations montrent qu'elle détient 90% de CSGO Lounge, ainsi que l'équipe d'eSPorts Virtus.pro. ESForce Holdings possède également les droits médiatiques sur l'équipe ukrainienne d'eSports Na' VI, ainsi que sur plus de 180 différentes plateformes d'eSports, un organisateur de tournois, et plusieurs studios d'eSports.

Dans un article intitulé « Unnecessary Risks » posté sur le site web de Counter-Strike, les règles interdisent clairement le type de lien d'affaires que ESForce Holdings a avec CSGO Lounge et Virtus.pro. Le site indique :

« Les joueurs professionnels, les équipes, et tous ceux qui sont impliqués dans l'organisation de compétitions CS:GO ne doivent en aucun cas parier sur des matchs de CS:GO, s'associer avec des gros parieurs ou livrer à des tiers des informations qui pourraient influencer la façon dont ils parient sur CS:GO.

L'article précise également que Valve « supposera toujours » que toute équipe contrevenant à ces règles a eu « accès aux informations privées de CSGO », et que cela a pu lui donner des « avantages injustes » au moment de placer des mises sur des jeux ou des matchs. Nous ne savons pas encore quelles mesures seront prises par Valve.

Machines à sous populaires